fermer
Vie d'entrepreneurs

10 anglicismes à connaître lorsque vous lancez votre start-up

10-anglicismes-a-connaitre

Lorsque vous démarrez une activité entrepreneuriale et choisissez de développer une « start-up », vous allez devoir utiliser des anglicismes ou mots anglais qui n’existent pas dans notre langue. Voici un petit tour d’horizon.

Start-up

Commençons d’abord par start-up. Utilisé à outrance comme une petite structure, quelle est sa définition d’origine ? « Start-up » ou « startup » vient directement des Etats-Unis, composé des noms « start » (commencer) et « up » (haut). On pourrait le traduire par « jeune pousse ». Il s’agit souvent d’une jeune et petite entreprise qui connaît une forte croissance grâce à une ou des levées de fonds. Penons par exemple Uber ou Deliveroo. Ce n’est pas un statut en soit, mais il est couramment utilisé pour désigner toute entreprise qui se lance sur le marché et qui est, potentiellement, en forte croissance.

Lean start-up

Le lean start-up est utilisé lors de démarrage économique d’une activité. Il repose sur la validation des concepts auprès des futurs clients par une démarche itérative. Le but est d’obtenir un produit qui correspond aux besoins du marché, par l’expérimentation et les tests. Cette méthode permet également d’améliorer le concept produit ou de compléter une offre.

Business angel

Les business angels (BA) sont des particuliers qui permettent de financer des entreprises, en investissement le montant qu’ils souhaitent. Un business angel peut également faire bénéficier de son réseau et son expérience.  Il devient un véritable partenaire dans l’entreprise, voire même un associé.

Venture capital

Le venture capital (VC) (« fonds d’investissements », en français) est une destination particulière des capitaux investis. Les investisseurs en capital-risque apportent du capital, leurs réseaux et expériences aux premières étapes de la création d’une entreprise ayant un fort potentiel développement et de retour sur investissement.

Crowdfunding

Autre forme de financement, participatif celui-ci, le crowdfunding est un moyen de financement de projets en faisant appel à un grand nombre de personnes différentes pouvant faire de petits ou gros investissements. Le porteur de projet fait alors appel à des plateformes web de crowdfunding, accessibles par tous en définissant un montant minimum à recueillir. Une fois le montant minimum acquis, les sommes investies peuvent permettre de financer des projets qui auraient potentiellement eu des difficultés à recevoir un financement traditionnel (banque, investisseur).

Bootstraping

Le bootstrap est le démarrage d’une activité commerciale sur des fonds propres limités, sans faire appel à des investisseurs extérieurs. L’idée est alors de faire un maximum d’économies et de faire appel à ses proches, ses contacts. Il n’y a pas de réelles règles pour faire du bootstraping, il suffit juste d’être créatif. C’est souvent un mode de financement stimulant pour les jeunes entrepreneurs.

Business model

Le business model (« modèle d’affaires », en français) est une représentation synthétique censée décrire les principaux aspects de l’activité d’une organisation, tant au niveau de ses finalités (objectifs, stratégies, mix-marketing) que des ressources et moyens déployés (infrastructure, organisations, pratiques de diffusion ou distribution, processus et règles de fonctionnement. Il est souvent communiqué aux banques, presse, partenaires commerciaux. C’est donc un document à ne pas négliger et à bien travailler avant tout lancement d’activité.

Coworking

Le coworking est un nouveau type d’organisation du travail qui doit comprendre deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture. Les espaces de coworking sont souvent utilisés par de jeunes start-up pour commencer leurs activités.

Fund raising

Le fund raising est un anglicisme utilisé pour décrire une opération de collecte de fonds. Le porteur de projet qui a besoin de fonds lance un appel aux investisseurs pour obtenir un certain montant afin de lancer son activité, ou investir sur de nouvelles fonctionnalités de son offre.

Growth hacking

Plutôt utilisé dans la langage marketing, le growth hacking a pour objectif la génération d’une croissance rapide par l’utilisation optimale des techniques du webmarketing. Tout est fait pour apporter au plus vite du trafic, et tant qu’à faire, du trafic qualifié, les fameux « leads ».

Tags : anglicismebootstarpbusiness angelscoworkingcrowdfundingfund raisinggrowth hackinglean start-upstart upventure capital