fermer
Trésorerie

Le mPOS, une solution d’avenir pour le paiement ?

mpos-solution-paiement

Le mPOS, ou « mobile point of sale », est une innovation qui vient d’outre-Atlantique. Pour la petite histoire, Square, une startup californienne, proposait en 2010 un mini-lecteur très bon marché qui permettait à chacun, particulier ou entreprise, de transformer son smartphone ou sa tablette en terminal de paiement. Si le procédé ne s’est pas encore vraiment implanté en Europe, il n’en reste pas moins une solution d’avenir pour vous TPE, commerçants et artisans.

mPOS, mode d’emploi

Le fonctionnement est simple : vous inscrivez le montant de la transaction sur votre terminal, votre client valide l’encaissement en introduisant sa carte bancaire ou en déposant son dispositif de paiement sans contact. Il recevra son récépissé par SMS ou par email.

Quels avantages ?

Les habitudes de consommation et de paiement changent, quand bien même le mPOS n’a pas vocation à remplacer les terminaux fixes. Il s’agit plutôt de le voir comme une réponse efficace aux nouvelles règles du commerce,  notamment avec la concurrence d’internet ou la pratique du showrooming – vos clients essayent en boutique avant d’acheter sur le web.

En étant modernes et réactifs, vous compensez les avantages supposés du e-commerce.

En outre, cela vous permet de réduire considérablement les coûts de gestion indirects comme la location des terminaux de paiement, les commissions bancaires initiales ou encore le traitement des chèques.

Au-delà des aspects pratiques, adopter ce genre d’outils, c’est aussi vous donner l’occasion de tisser des relations avec vos clients, de répondre à leurs interrogations, de prendre leurs commandes et de traiter leurs paiements de manière fluide et efficace.

Enfin, c’est également un bon moyen – pourquoi s’en cacher ? – de récupérer des datas (adresses mails, etc.) qui pourront s’avérer très utiles à votre action commerciale.


Une présence encore anecdotique

C’est sans doute à la réticence des institutions que l’on doit la discrétion de ce procédé dans nos pays. En France, 40 % des personnes reconnaissent avoir repoussé ou annulé un achat parce que la carte bleue n’était pas acceptée… Ce qui est souvent le cas si, comme de nombreux artisans, vous vous déplacez à domicile.

Pourtant, les choses évoluent. D’après les analystes d’ABI Research, la présence du mPOS sera multipliée par cinq dans les 5 années à venir, notamment sous la pression des jeunes des générations X et Y, pour qui tous les freins à l’achat sont autant de raisons de renoncer…

Pas d’improvisation dans le déploiement

Si vous vous décidez à sauter le pas du mPOS, sachez cependant que son déploiement peut prendre du temps et doit toujours être bien réfléchi.

Ainsi, il faudra agir de manière progressive, en veillant à ce que votre solution mPOS s’intègre bien avec vos logiciels. Vous devrez également établir une stratégie d’usage, afin que le terminal mobile ne vienne pas vampiriser le terminal fixe, mais plutôt agir en complément, lors de pics de ventes ou sur des espaces éloignés des caisses par exemple.

Demain, tous mobiles ?

Le succès du mPOS aux États-Unis tient surtout aux spécificités du marché nord-américain. Square, à l’origine de l’innovation, prélève 2,75 % de commission par transaction. En 2013, l’entreprise captait ainsi plus de 10 milliards de dollars de flux bancaires. En Europe, les choses sont plus compliquées, car Square court-circuite la partie paiement, très profitable pour nos établissements bancaires. Les légalisations très protectrices pour nos banques jouent donc en défaveur du mPOS.

Celui de l’Europe étant plus protégé, celle-ci est encore réticente à ouvrir les vannes de l’innovation. C’est à vous et aux consommateurs de faire pression sur les banques pour qu’elles abandonnent un pan de leurs monopoles, voire qu’elles prennent le train en marche en proposant leurs propres solutions !

Tags : mobilempospaiement