fermer
Ressources humaines

Proposer une formation professionnelle à ses employés

formation-professionnelle

Comment proposer une formation professionnelle à vos employés ? On entend déjà les remarques sur les lourdeurs administratives, pas le temps de s’en occuper… Alors faisons simple, en mode questions-réponses.

Avez-vous l’obligation de former vos employés ?

Oui. C’est votre responsabilité d’employeur ! Et c’est tant mieux pour vous. Après tout, pour développer le business de votre société et améliorer son organisation, c’est mieux de savoir à quoi vous souhaitez former vos employés.

Pour les former à quoi ?

La réponse vous appartient en fait. Si vous avez besoin d’une assistante formée aux outils bureautiques, mieux vaut lui financer une formation adaptée à ce besoin par exemple. Soyez judicieux dans vos choix.

Qui paye les formations ?

Vous. Vous organisez et payez les formations. Elles ne coûtent, en principe, pas un centime à vos employés.

Quels moyens pour financer la formation ?

Votre OPCA doit être votre premier réflexe !
 Pour faire court : votre société est affiliée à un Organisme paritaire collecteur agréé (OPCA). Il collecte vos contributions financières liées à la formation professionnelle, qu’il redistribue ensuite annuellement selon vos besoins.
 À savoir : les fonds que vous n’avez pas utilisés pour l’année en cours ou les années précédentes, sont… perdus ! 
C’est pourquoi si vous pouvez dès à présent disposer par exemple d’un financement de 1 500 € HT par an par votre OPCA, alors entre nous, il serait dommage de passer à côté (15 000 € HT sur 10 ans !).

De quel OPCA dépendez-vous ?

Rapprochez-vous de votre expert-comptable. Il a la réponse.

Y-a-t-il des dispositifs de formations à connaître ? Oui, il y en a effectivement plusieurs.

Le plan de formation de l’entreprise
Ça aussi ça se planifie (qui envoyez-vous en formation, et quand ?). Finançable tout ou partie par votre OPCA.

Le compte personnel de formation (CPF)
Chacun de vos employés détient un CPF, alimenté de 24 heures de formation par an, plafonné à 150 heures. Ils peuvent utiliser ces heures en partie ou attendre d’atteindre les 150 heures pour une formation plus consistante.

Le congé individuel de formation (CIF)
À l’initiative de votre employé, sous conditions. Il choisit sa formation pendant laquelle il libère son poste de travail,… qu’il retrouve (ou l’équivalent) à son retour.

La validation des acquis de l’expérience (VAE)
Chacun de vos employés (et vous également), quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, avec au moins trois ans d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre au dispositif de la VAE. À l’issue de la VAE, il obtient un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.

Le contrat de professionnalisation
À connaître absolument notamment si vous embauchez un employé de 16 à 25 ans, ou un demandeur d’emploi de plus de 26 ans. C’est autant un dispositif de formation que d’aides financières à l’embauche.

Pour en savoir plus sur chacun de ces dispositifs, rapprochez-vous de votre OPCA ou de votre comptable.

Tags : CIFcontrat de professionnalisationCPFformation professionnelleOPCAplan de formationressources humainesVAE