fermer
Comptabilité

Comment faire ma première facture en tant que micro-entrepreneur ?

ma-premiere-facture-micro-entrepreneur

En devenant auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, vous êtes dans l’obligation de facturer chacune de vos prestations. Pour facturer efficacement, il est nécessaire de maîtriser les principes de base de la facturation et de respecter les règles en vigueur, appelées « mentions légales ».

Commencez par vous identifier

Dans la partie haute de votre facture, vous devez présenter les informations indispensables à votre identification professionnelle :

  • vos nom et prénom ;
  • votre dénomination commerciale si vous en avez une ;
  • votre adresse de facturation ;
  • votre numéro de SIREN.

Si vous êtes immatriculé au Registre du commerce et des sociétés (RCS), vous devez préciser votre numéro d’immatriculation ainsi que la ville dans laquelle vous vous êtes immatriculé.

Si ce n’est pas le cas, vous devez ajouter la mention « Dispensé(e) d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) et au répertoire des métiers (RM) ».

Indiquez qui est votre client

Dans la partie haute, à droite de votre facture, vous indiquez les informations relatives à votre client :

  • le nom de l’entreprise s’il s’agit d’un professionnel et son numéro de SIRET ;
  • les nom et prénom de votre client ;
  • son adresse postale.

Datez vos factures

La date d’émission de votre facture doit apparaître clairement sur votre document. Elle correspond en principe à la date de fin de travaux pour le client, ou à la date de vente de votre produit ou service.

Si la date de livraison est différente de la date d’émission de votre facturation, vous devez la mentionner sur votre facture. Numérotez vos factures

La numérotation de vos factures est obligatoire. Il est indispensable de les numéroter de façon consciencieuse et logique, notamment en cas de contrôle. Vos factures doivent avoir un numéro unique et suivre une numérotation séquentielle.

Le système le plus simple est d’identifier les factures avec la numérotation classique 1, 2, 3, etc. Vous pouvez également utiliser une numérotation chronologique datée. Par exemple, pour les factures émises en mars 2016, vous produirez les factures n° 2016-03-01, n° 2016-03-02, etc.

Le système de numérotation que vous choisirez sera fonction de la fréquence d’émission de vos factures. Mieux vaut opter pour une numérotation détaillée si vous en produisez beaucoup.

Présentez votre prestation ou vos produits

Dans la partie centrale de votre facture, il vous faut désigner chacun des produits ou des prestations que vous facturez.

Il est recommandé de présenter la liste de vos prestations sous forme de tableau, avec un décompte précis pour chaque ligne :

  • l’intitulé ;
  • la référence si besoin ;
  • la quantité ;
  • le prix unitaire.

Si vous réalisez un rabais ou un geste commercial, il doit clairement apparaître sous une de vos prestations, ou sous l’ensemble de vos prestations avant la présentation du prix total de votre facture.

Affichez votre prix total à payer

Sous la liste détaillée de vos prestations, vous devez indiquer le montant total hors taxe de votre facture. Comme le statut d’auto-entrepreneur vous affranchit de TVA, vous devez rajouter la mention « TVA non applicable – Article 293B du CGI ».

Conservez précieusement vos factures

Chacune de vos factures doit être éditée en deux exemplaires. Le premier sera remis à votre client tandis que vous archiverez le second. En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez l’obligation fiscale de conserver toutes vos factures pendant un délai de six ans. Nous vous recommandons de les garder au moins dix ans, voire toute la vie.

Indiquez vos options de paiement

Il vous est possible de mentionner une date limite de paiement. Si aucune date n’est précisée, la formule généralement employée est « paiement comptant à réception de la facture ». Autre mention que vous pouvez juger utile ; indiquer une pénalité de retard. Expliquez ainsi qu’en cas de retard de paiement, un taux de pénalité de retard sera appliqué. Sans autre indication chiffrée, sachez que c’est le taux légal en vigueur qui s’applique.

Reposez-vous sur la facturation en ligne

Si vous souhaitez automatiser votre facturation, il existe des logiciels de facturation en ligne pour les micro-entrepreneurs. Ces logiciels vous permettent d’éditer des factures personnalisées en quelques clics, dans le respect des règles en vigueur.

Tags : auto-entrepreneurfacturementions légalesmicro-entrepreneur