fermer
Comptabilité

Comment faire mon premier devis ?

faire_mon_premier_devis

L’établissement de devis est une des formalités incontournables de l’auto-entrepreneur ou du micro-entrepreneur. Encore faut-il savoir quoi mettre entre la description de sa prestation, son positionnement sur le marché et les données légales à indiquer. Voici les dix points clés pour faire un devis clair et facile, dans les règles de l’art.

1. Vos coordonnées professionnelles

Dans la partie haute de votre devis, vous devez mentionner vos informations de contact et votre raison sociale :

  • votre identité (nom et prénom) ;
  • le nom de votre service s’il existe ;
  • votre adresse de facturation ;
  • votre numéro de téléphone ;
  • votre adresse e-mail et votre site internet si vous en avez un ;
  • votre numéro de SIRET.

2. Le client du devis

Il est également important d’ajouter les informations relatives au client :

  • le nom de l’entreprise ou du particulier ;
  • son adresse postale ;
  • le numéro de SIRET si c’est un professionnel ;
  • la mention du client est importante, car elle vous permettra d’authentifier le devis. Vous pourrez ainsi personnaliser vos prestations et les tarifs que vous appliquez. Ces références vous permettront également de recontacter le client facilement.

3. Le titre de votre document

Votre devis doit être clairement titré « Devis ». Si cela semble évident, certains peuvent oublier de le mentionner sur le document. Et les confusions entre devis et factures peuvent alors vite arriver, tant de votre part que du côté du client.

4. Le numéro de votre devis

Le devis n’étant pas un document obligatoire à fournir, la numérotation des devis n’est pas réglementée comme celle des factures. Nous vous conseillons une numérotation facile qui vous permettra de retrouver sans difficulté les devis de vos clients quand ils vous appellent.

5. La date du devis et son échéance

Votre devis doit être daté à la date de sa création, qui doit être logiquement celle de l’envoi au client. Une fois que vous avez émis le devis, vous ne pouvez pas changer la date, car chaque devis doit aussi comporter une date d’échéance. La date de validité d’un devis va d’un à six mois. En cas de modification du devis, mieux vaut en créer un autre, avec la date du jour.

6. La description de votre devis

C’est la partie centrale de votre devis, celle qui vous engage tant commercialement que juridiquement. Il faut décrire vos prestations de façon claire et précise. Il est important de détailler votre prestation de façon à mettre en évidence :

  • les services que vous développez ;
  • les produits que vous réalisez ;
  • votre rapidité d’exécution ;
  • votre professionnalisme (notamment la confidentialité de vos prestations).

Ne soyez pas approximatif, car votre futur client ne prendra pas la peine de vous demander les détails de vos prestations. D’autant qu’il sollicitera certainement d’autres devis auprès de vos concurrents directs.

Autre avantage d’une description détaillée : vous enlevez toute ambiguïté quant à la prestation que vous proposez et évitez ainsi les malentendus en cours d’exécution.

7. La fixation de votre prix

Pour déterminer le prix de votre prestation, vous devez vous tenir informé du prix du marché. Il vous faut également calculer le prix de revient de votre prestation, en prenant en compte vos dépenses directes ou indirectes, et la marge que vous comptez ajouter.

Sur votre devis, le prix total de votre prestation doit s’exprimer hors taxe.

8. La TVA selon votre statut

Les auto-entrepreneurs ne sont pas assujettis à la TVA comme c’est le cas pour les entreprises. Vous devrez donc mentionner sur votre devis « TVA non applicable – Article 293B du CGI ».

9. La livraison

Sur votre devis, les conditions de livraison et de réalisation peuvent également être ajoutées. Si ce n’est pas obligatoire, il s’agit d’une information utile pour le client, selon votre domaine d’activité.

10. La valeur d’engagement de votre devis

D’un point de vue juridique, votre devis représente une offre de contrat. Établir un devis et le faire signer avant chacune de vos prestations est la garantie que votre client a accepté vos conditions et votre prix sans réserve.

De votre côté, vous vous engagez à réaliser l’ensemble de la prestation, en respectant les conditions de réalisation et les délais prévus.

Tags : auto-entrepreneurcomptabilitédevismentions obligatoiresmicro-entrepreneur