fermer
Comptabilité

La banque peut-elle m’aider dans la gestion de ma trésorerie ?

banque-gestion-tresorerie

Votre entreprise est rythmée par ses activités, mais aussi par ses rentrées (chiffre d’affaires) et sorties d’argent (fournisseurs, TVA, salaires, impôts…). Ainsi, la trésorerie de votre entreprise – les fonds présents sur votre compte bancaire – peut être excédentaire ou déficitaire. Sachez que, dans tous les cas, votre banque peut vous accompagner dans sa gestion. Voyons comment.

Votre trésorerie est excédentaire : cela signifie que votre compte bancaire est créditeur et que vous disposez de ressources financières. Il pourrait être pertinent d’envisager de placer une partie de ces ressources. Ainsi, vous pourrez faire face aux échéances fiscales et sociales connues de l’entreprise (TVA, RSI, URSSAF…), préparer le financement d’un investissement, répondre à un imprévu, et même vous constituer un capital professionnel.

Votre banquier saura vous accompagner pour définir le ou les placements adaptés à vos besoins, et tenir compte de nombreux paramètres tels que :

  • le choix et le rendement du placement ;
  • le niveau de risque acceptable pour vous et votre entreprise ;
  • votre capacité à constituer une réserve ou une épargne de précaution ;
  • et surtout, à tout moment, la disponibilité des fonds épargnés.

Un des éléments de réponse tient dans la tenue d’un tableau de trésorerie. Grâce à lui, vous pourrez définir, le plus finement possible, les ressources financières que vous allouerez à une réserve ou une épargne de précaution.

Votre trésorerie est déficitaire : votre compte est au débit. Une action conjointe avec votre banque semble nécessaire pour revenir à une situation de trésorerie plus stable. Plusieurs options s’offrent à vous, dont les conditions varient selon vos besoins et les pratiques de votre banque.

La facilité de caisse

C’est une aide consentie par votre banque pour une période de courte durée, et sans formalisme particulier. Par ce biais, votre banque fait preuve de souplesse et vous permet de faire face, pour une courte période, à une situation où les sorties sont supérieures aux rentrées.

Concrètement, c’est l’équivalent d’un crédit à court terme consenti par votre banque pour une période courte pouvant aller de 15 jours à un mois. Son coût ? Les intérêts bancaires générés pendant la période et débités lors du décompte trimestriel d’agios.

Le découvert bancaire

Plus formaliste, car le compte bancaire présente une situation déficitaire pendant une période longue de quelques semaines à quelques mois. Là aussi, faites de votre banquier votre partenaire. Anticipez et informez-le de la perspective de la position déficitaire de votre compte bancaire. Apportez-lui des éléments concrets pour lui permettre de répondre favorablement à votre demande de découvert bancaire prolongé, voire supérieur à ce qu’il vous autorise habituellement : nouveaux contrats clients signés, tableau de trésorerie et perspective d’un retour à la normale.

Il existe également un crédit, dit « de campagne », adapté à votre entreprise si vos activités sont saisonnières.

Dans tous les cas, nous vous conseillons vivement d’établir un tableau de trésorerie que vous mettrez à jour régulièrement, voire quotidiennement. Il vous permettra de piloter vos entrées et vos sorties, et d’émettre des prévisions fiables à moyen et long terme. De même qu’il sera un outil indispensable pour ancrer une relation de partenariat forte avec votre banquier.

Tags : banquecomptabilitégestiontrésorerie