fermer
Se lancer

Le mentoring pour vous aider dans la création de votre entreprise

mentoring-pour-accompagner-creation-d-entreprise

Vous allez créer votre entreprise prochainement, pour vous c’est une première, mais pour d’autres l’exercice n’a plus de secrets. Alors pourquoi ne pas vous appuyer sur leur expérience pour éviter erreurs et pertes de temps ?

« Mentoring », mentorat, tutorat… autant de termes pour un même principe : vous permettre de bénéficier de l’accompagnement bénévole et personnalisé d’un chef d’entreprise expérimenté, en toute confidentialité bien sûr.

Comment ça marche ?

Le « mentoring », c’est l’expérience au service des débutants. Pendant une période plus ou moins longue : quelques mois, une à deux années au plus, la personne « mentorée » (vous, créateur d’entreprise) allez pouvoir vous appuyer sur les conseils (et parfois même sur le carnet d’adresses) de votre mentor. Vous pourrez échanger, à un rythme convenu entre vous, sur les obstacles rencontrés dans votre parcours de créateur, puis de jeune chef d’entreprise.

Pour ce faire, il faut que le courant passe entre vous. En effet, vous allez confier à votre mentor toutes les informations stratégiques sur votre entreprise : chiffres clés, plan de développement, stratégie produits ou prestations… Pour qu’une complicité s’établisse, celui-ci va s’engager à la plus grande discrétion. De votre côté, vous devrez jouer le jeu de la transparence.

Un accompagnement à l’autonomie

De l’élaboration du business plan, aux premières formalités de création, en passant par le choix d’un emplacement commercial, le recrutement de salariés…. à chaque étape, si vous le souhaitez, votre mentor sera à vos côtés. Car ce « grand frère » ou cette « grande sœur » ne pilotera pas votre entreprise à votre place. Il n’y aura d’ailleurs aucun intérêt financier, son intervention étant totalement bénévole. Il, ou elle, sera là pour résoudre les difficultés avec vous, vous conforter dans vos choix, vous permettre de vous libérer de certaines angoisses inutiles, liées à l’inexpérience et, au final, vous rendre autonome.

Un binôme forcément actif

Les témoignages de ceux qui ont pratiqué cette méthode révèle qu’elle demande du travail aux deux membres du binôme pour être efficace.

La personne « mentorée » devra préparer un point d’étape écrit pour son mentor à chaque rencontre. Dans ce document : chiffres, problèmes résolus, problèmes en cours… Les éléments fournis devront être un révélateur objectif et constructif de la progression du projet d’entreprise.

Quant au mentor, ses compétences professionnelles et son implication concrète seront déterminantes pour résoudre les questions posées par la personne « mentorée ». Mais avant tout, ce sont ses capacités d’écoute et d’accompagnateur plutôt que de donneur de leçons qui seront nécessaires.

La collaboration prendra fin comme elle a commencé, d’une façon convenue entre le mentor et la personne « mentorée ». Il est toutefois courant que le binôme garde le contact après cette période d’accompagnement !

Alors, vous vous demandez sans doute où trouver cette perle rare ; ce fameux mentor qui saura vous aider à créer votre projet et à le faire grandir ? Et bien, regardez d’abord dans votre entourage ou vos relations professionnelles. Son profil est celui d’un(e) chef d’entreprise confirmé(e), convaincu(e) par l’intérêt de transmettre son savoir-faire et qui aurait suffisamment de temps à vous consacrer.

Mais vous pouvez aussi interroger votre Chambre de commerce et d’industrie (CCI) ou encore certaines associations spécialisées dans le « mentoring », comme :

  • EGEE (egee.asso.fr) séniors bénévoles ;
  • IME France (af-ime.fr) réseau dédié aux PME à forte croissance ;
  • Moovjee (moovjee.fr) destinée aux jeunes.
Tags : accompagnementcréation d'entreprisementoring