fermer
Se lancer

Femmes créatrices d’entreprise : le point sur les aides

aides-pour-femme-entrepreneures

La création d’entreprise séduit de nombreuses femmes. Envie de liberté, besoin d’autonomie, elles n’hésitent plus à bouder le salariat pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Pour les aider à réaliser leur projet, il existe des aides mises en place par l’État et les collectivités territoriales.

Entreprendre au féminin : quand tout devient possible

De nombreuses initiatives ont été créées pour lever les barrières des inégalités homme/femme dans le monde entrepreneurial. Malgré ces dispositifs, la quasi-parité est encore loin d’être acquise. Le parcours de la femme entrepreneure est encore trop souvent soumis à de nombreuses interrogations. Comment une mère de famille peut-elle conjuguer sa vie familiale en étant à la tête d’une entreprise ? Alors que cette question ne se poserait pas ni ne serait même imaginée pour un père de famille, la future entrepreneure doit prouver son égalité vis-à-vis des hommes dans le monde des affaires.

Mais ces aventurières modernes savent relever le défi. Elles sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à viser non pas la performance, mais l’épanouissement dans leur activité. D’après une étude de l’INSEE*, les femmes représentaient 39,6 % des créateurs d’entreprise en 2015, alors que celles-ci n’atteignaient qu’à peine les 30 % il y a 20 ans. Bien que l’entrepreneuriat reste majoritairement masculin, les femmes s’affirment et s’imposent. Une tendance qui s’explique par un renforcement de leur accompagnement, étape par étape, tout au long de leur projet de création d’entreprise.

De nombreuses aides spécifiques

Aides financières, réseaux d’accompagnement ou encore centres d’information, concours et associations diverses, les femmes sont aujourd’hui soutenues et accompagnées, afin de mener à terme leur projet :

Le fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF)
Le FGIF est un dispositif permettant aux femmes entrepreneures d’accéder plus facilement au crédit bancaire. Son objectif est de les aider à financer la création, la reprise ou le développement de leur entreprise. Quels que soient leur statut, la forme juridique de leur entreprise et leur secteur d’activité, elles peuvent obtenir un prêt d’une durée de remboursement fixée entre 2 et 7 ans pour combler leurs besoins en investissements ou en fonds de roulement (BFR).

Le montant garanti est limité à 45 000 €, couvre 70 % au maximum du montant du prêt et ne doit pas être inférieur à 5 000 €. Pour en bénéficier, l’entreprise doit avoir été créée (ou reprise) depuis moins de 5 ans. Il faut s’adresser au Fonds territorial du réseau France Active pour réunir les pièces nécessaires à l’étude du dossier.

Les incubateurs et pépinières d’entreprise au service de l’entrepreneuriat féminin
Ces incubateurs et pépinières ont pour vocation de mobiliser le potentiel économique des créatrices d’entreprises innovantes. Ces réseaux nationaux leur proposent un parcours complet et personnalisé, afin de leur offrir les meilleures conditions de réussite et de viabilité de leur projet. Accompagnement individuel et collectif, mise à disposition de bureaux, tous les aspects techniques et humains sont mis en place pour offrir à ces femmes entrepreneures les clés de la réussite.

Le centre national d’information et de documentation des femmes et des familles (CNIDFF)
Piloté par le ministère de l’emploi et de la solidarité, le CNIDFF propose des services d’information et d’aide aux créatrices d’entreprise : démarches administratives, entretiens personnalisés, présentation des différents statuts juridiques, fiscaux et sociaux, réalisation d’études de marché, montage de dossier FGIF, etc.

Les concours dédiés aux femmes
Des concours internationaux, nationaux et régionaux s’adressent également spécifiquement aux femmes entrepreneures. Pour les aider à se lancer et les encourager, certains d’entre eux leur permettent de recevoir un prix ou encore de rencontrer des partenaires financiers et commerciaux.

Les associations
De nombreuses associations locales animent des réseaux dynamiques, solidaires et gratuits pour accompagner les femmes dans leur projet de création d’entreprise (partage d’expérience, ateliers, formations, mentorat, etc.).

L’entreprise au féminin est un défi qui anime de plus en plus de femmes. De la naissance de leur projet à sa concrétisation, elles sont aujourd’hui épaulées, soutenues financièrement et humainement dans toutes leurs démarches de création d’entreprise.

* Étude INSEE : part des femmes parmi les créateurs d’entreprise individuelle.

Tags : aidescréation d'entrepriseentrepreneuresfemmes