fermer
Se lancer

Ces étudiants qui se lancent dans la micro-entreprise

etudiants-qui-se-lancent-dans-le-micro-entreprenariat

Pour financer leurs études ou mettre à profit rapidement leurs compétences, de plus en plus d’étudiants se lancent dans l’aventure entrepreneuriale. Être étudiant et chef d’entreprise est un challenge ambitieux et motivant qui doit s’anticiper. Faisons le point sur les aides et l’accompagnement dont ils peuvent bénéficier pour la création de leur micro-entreprise.

Être étudiant et micro-entrepreneur :
un réel atout pour l’avenir professionnel

Ils ont entre 18 et 28 ans et déjà un pied dans le monde du travail. Tout en poursuivant leurs études, leur propre entreprise leur permet de créer leur propre emploi et de ne pas être freinés dans leurs initiatives. Ce choix leur offre la possibilité de mettre en pratique ce qu’ils apprennent pendant leurs années d’études et d’acquérir une première expérience professionnelle.

En se lançant dans cette aventure, ils prennent de l’assurance, leur jeunesse et leur inexpérience ne sont plus des freins. Ils obtiennent une meilleure visibilité et une réelle crédibilité auprès des partenaires sociaux économiques, tels que les banquiers, les fournisseurs et les clients. Bien accompagnés lors de la création de leur micro-entreprise, ils forgent leurs premières armes d’entrepreneurs.

Certains étudiants hésitent cependant à franchir le pas. Pourtant, il existe des mesures pour les encourager à créer leur entreprise et leur offrir un cadre protecteur et incitatif.

Être étudiant et créateur d’entreprise :
quelques aides pour mener à bien son projet

L’ACCRE
Tout comme les chômeurs, les étudiants de moins de 26 ans porteurs d’un projet de création d’entreprise peuvent bénéficier de l’ACCRE, l’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise. Ce dispositif permet aux micro-entrepreneurs d’obtenir une exonération partielle et progressive sur l’ensemble des charges sociales pour une période de 3 ans. L’ACCRE ouvre également droit à des mesures d’accompagnement personnalisées pendant ces premières années d’activité.

Le NACRE
Le dispositif  NACRE (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) permet aux étudiants de moins de 26 ans porteurs d’un projet de création d’entreprise d’obtenir un prêt à taux zéro. Cette aide financière est calculée en fonction des besoins de financement du projet. Le montant du prêt est de 1 000 à 8 000 € et d’une durée maximale de 5 ans.

Le jeune créateur bénéficie également d’un accompagnement global qui se divise en 3 phases : l’aide au montage du dossier, à la structuration financière, au démarrage et au développement de la micro-entreprise. Pour prétendre au prêt à taux zéro, il doit s’engager à être accompagné par l’organisme conventionné pendant toute la durée de ces 3 étapes.

Le statut étudiant-entrepreneur
Pour mener à bien son projet dans les meilleures conditions, le jeune créateur peut bénéficier d’un statut particulier, celui d’étudiant-entrepreneur. Lancé en septembre 2014, ce plan d’action vise à accompagner les jeunes porteurs d’un projet de création d’entreprise au sein de structures dédiées, rattachées à leurs établissements : les Pépites (Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entreprenariat).

Le « dispositif Pépite » permet à l’étudiant d’être pris en charge par des enseignants et des professionnels pour sécuriser son projet et se former aux bases de l’entreprenariat tout en conciliant ses études. Il accède à un espace de travail en coworking, bénéficie d’un réseau de jeunes entrepreneurs et du soutien personnalisé de deux tuteurs.

Quelle que soit la filière, bacheliers, étudiants ou jeunes diplômés peuvent y accéder, à tout moment de leur cursus. Néanmoins, ce statut est davantage conseillé aux jeunes de moins de 28 ans, qui peuvent ainsi conserver leur couverture sociale étudiante.

Autres pistes à explorer, les aides financières des collectivités et organismes nationaux et régionaux, le milieu associatif ainsi que les concours. Certaines d’entre elles sont proposées pour financer des investissements ou encourager la création d’entreprise.

Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale alors que l’on est encore étudiant est un pari relevé par de nombreux jeunes. En se donnant les moyens de surmonter l’obstacle financier et l’inexpérience, ces jeunes chefs d’entreprise exploitent à 100 % toutes leurs capacités.

Tags : création d'entrepriseétudiantétudiant-entrepreneurmicro entreprise