fermer
Se lancer

Être ou ne pas être propriétaire de ses locaux ?

etre-ou-ne-pas-etre-proprietaire-de-ses-locaux

Votre activité fonctionne, mais lorsque vous faites vos comptes, la ligne « Loyer » vous agace.  Et si acheter vos locaux était la solution ?

Une perspective attirante, dont les enjeux méritent, cependant, toute votre attention. Vous le savez, devenir propriétaire est une décision qui va peser sur l’avenir de votre entreprise. Alors voici quelques pistes de réflexion pour vous aider à y voir plus clair.

Acheter, oui, mais pourquoi ?

D’abord et avant tout pour mieux maîtriser les finances de votre entreprise. Être propriétaire vous permet d’éviter les complexités et les mauvaises surprises d’un marché locatif souvent capricieux (lois changeantes, explosion des loyers, indices de révision fluctuants…).

En bon gestionnaire que vous êtes, vous commencez à trouver l’idée plutôt séduisante.

Mais, vous réalisez aussi que, face à l’investissement et à l’engagement qu’elle implique sur le long terme, des questions cruciales se posent.

Acheter oui, mais quand ?

Raisonnablement, vous pouvez, envisagez d’acquérir vos locaux si votre entreprise est déjà bien établie et qu’elle est partie pour durer.

C’est, par exemple, le choix d’entreprises familiales, ou de professions libérales, qui voient là une excellente façon de transmettre ou de sécuriser leur patrimoine.

Dans ce cas, un investissement immobilier devient une option pertinente.
En revanche, le risque est trop important si vous êtes une start-up, une entreprise unipersonnelle ou en démarrage. Mieux vaut alors vous fixer des objectifs de résultats plutôt que d’épuiser votre potentiel dans l’achat du foncier.

Acheter oui mais comment ?

Nous pourrions dire qu’il y a autant d’avis que d’experts. Mais les professionnels du secteur s’entendent sur le fait que la stratégie la plus simple et la plus rentable, est celle qui mixe achat et location.

Petite explication : en créant une SCI (Société civile immobilière), vous et vos associés, ou votre famille, devenez propriétaires et gestionnaires des locaux. Dans le respect des prix du marché, la SCI loue ensuite ce bien à votre entreprise qui, elle, impacte le loyer sur ses charges.

Et comme vous percevez des loyers, la SCI fait fructifier votre patrimoine, même lorsque vous n’êtes plus en activité !

Acheter, oui, mais en toute connaissance de cause

Autre argument en faveur du montage SCI / entreprise : il peut vous éviter de perdre de l’argent à la revente.

En effet, si le rachat des parts d’une société s’effectue en moyenne sur sept ans, ce n’est pas du tout la même chose pour l’immobilier. Les durées de remboursement y atteignent facilement 10 ou 15 ans.

Dans le cas d’un « package » complet, l’acquéreur doit financer le tout sur une durée plus courte que celle d’un remboursement immobilier, mais plus longue que celle du rachat des parts de l’entreprise. Il a donc tout intérêt à demander une réduction du prix de vente. Le vendeur, alors, y perdra.

En entrepreneur averti vous l’aurez compris : tout mettre dans le même panier peut être un bon plan si vous achetez, mais un piège si vous vendez.

Avec une SCI, en cas de revente de l’entreprise, vous restez propriétaire des murs. La SCI loue ses locaux au repreneur et pourra les lui céder plus tard, dans un contexte plus favorable.

Il ne vous reste plus qu’à faire le point. Les finances de votre entreprise sont en hausse ? Elle a déjà une bonne notoriété ? Vous souhaitez sécuriser et transmettre votre patrimoine ? Vous savez quelle formule correspond le mieux à vos besoins ? Vous vous sentez prêts à investir pour l’avenir ? Alors, il est probable que votre projet d’achat soit une « vraie » bonne idée.

Tags : acheterlocatairelocauxpropriétaireSCI