fermer
Démarches

L’aide à la création d’entreprise en tant que demandeur d’emploi

aide-creation-entreprise

Trois types d’aides à la création de votre entreprise vous sont accessibles en tant que demandeur d’emploi. Pour en savoir plus et en bénéficier, lisez ce qui suit !

L’ACCRE : l’Aide aux chômeurs créateurs et repreneurs d’entreprises

Si vous êtes indemnisé ou en passe de l’être, vous y avez droit. Mais c’est également le cas si vous êtes non indemnisé mais inscrit six mois au cours des 18 derniers mois à Pôle emploi.

Concrètement ?

Pendant une période d‘un à trois ans selon votre projet, vous bénéficiez d’une exonération partielle de charges sociales. Cette exonération porte sur la partie des revenus ou rémunérations qui ne dépassent pas 120 % du SMIC en vigueur au 1er Janvier (20 988 € pour 2015).

Mais ce n’est pas tout…

D’abord, pendant la préparation de votre projet

Si vous êtes indemnisé, vous pouvez continuer à percevoir votre allocation de retour à l’emploi (ARE), à condition de rester inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi. Notez bien que toutes les démarches que vous accomplirez en vue de la création de votre entreprise sont prises en compte par Pôle emploi dans votre recherche d’emploi.

Et après la création de votre entreprise

Vous avez droit au maintien partiel des allocations par Pôle emploi

En clair, vous pouvez bénéficier d’un complément de droits après la création de votre entreprise.

Ce complément est égal au montant total brut de votre allocation mensuelle qui aurait été versée en l’absence de reprise d’activité, moins 70 % des revenus bruts mensuels issus de l’activité non salariée.

Et aussi, à l’aide sous forme de capital

Si vous avez obtenu l’ACCRE, vous pouvez prétendre à une aide financière égale à 45 % (depuis le 1er avril 2015) des droits qui vous restent dus à la date de création de votre activité. Cette aide est versée en deux fois par Pôle emploi.

Entre nous, il s’agira ici pour vous de prendre position.

Soit vous sécurisez votre création d’entreprise en continuant de percevoir votre allocation mensuelle (ARE) pour développer votre entreprise sereinement,

Soit vous utilisez l’aide sous forme de capital pour financer vos investissements.
Pour obtenir l’ACCRE, vous aurez à remplir un formulaire de demande.

Le NACRE : Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise

C’est un accompagnement en trois temps pour vous aider à concrétiser votre projet :

  • aide au montage de votre projet, d’une durée de 3 à 4 mois selon que vous créez ou reprenez une entreprise ;
  • financement via un prêt à taux Zéro remboursable sous conditions ;
  • accompagnement au développement de votre entreprise.

Pôle emploi vous propose également de bénéficier de dispositifs de formations sous la forme de fonds documentaires, d’ateliers à la création d’entreprise.

Parmi ces dispositifs, retenez l’AIF. C’est un dispositif auquel les porteurs de projet demandeurs d’emploi ne pensent par toujours.

Pôle emploi peut en effet vous attribuer une aide individuelle à la formation (AIF) – jusqu’à 1 500 € – pour contribuer au financement des frais pédagogiques d’une formation que vous souhaitez suivre. Cette aide est mobilisable en plus de votre solde d’heures de formations disponible au titre de votre compte personnel de formation (CPF ex-DIF).

Juste pour l’exemple : un demandeur d’emploi dispose d’un capital d’heures de formation non utilisé de 150h, que Pôle emploi valorisera à 9,15 € HT de l’heure. Soit : 150h x 9,15 € HT = 1372,5 € HT + 1 500 € = 2 872,50 € HT d’AIF !

Parlez-en avec votre conseiller Pôle emploi. Ça serait vraiment dommage de passer à côté d’une telle aide, non ?

Tags : ACCREaidescréation d'entrepriseNACRE