fermer
Démarches

Quelles démarches administratives pour lancer une entreprise ?

quelles-demarches-pour-la-creation-dentreprise

Démarches administratives. Voilà deux mots qui font grincer des dents. Pas de panique, ces formalités de création n’ont rien de bien compliqué. Et surtout pas de quoi vous freiner vous, futur(e) chef d’entreprise ! En étant méthodique et en suivant ces 7 étapes vous en ferez rapidement le tour.

Choisissez le statut juridique qui vous correspond

Quelle que soit l’activité que vous souhaitez exercer, deux options se présentent à vous : la création d’une entreprise individuelle ou celle d’une société.

Dans le cadre d’une entreprise individuelle (EI), vous êtes le seul maître à bord. Vous formez une seule et même personne. Vous tenez toutes les commandes et pilotez votre entreprise comme bon vous semble. Vous ne rendez de comptes à personne. En contrepartie, attention : patrimoines personnel et professionnel sont confondus. Vous êtes responsable des dettes de votre entreprise sur l’ensemble de vos biens.

Si vous optez pour la création d’une société, vous donnez naissance à une nouvelle personne. Cette personne morale est juridiquement distincte de vous. Elle dispose donc de son propre patrimoine. Vous êtes le dirigeant désigné par la société et agissez non pas pour votre compte, mais pour le sien.

Vous hésitez ? Tournez-vous vers des professionnels pour faire le meilleur choix : conseillers juridiques, avocats d’affaires ou experts-comptables sauront vous guider.

Cherchez un nom commercial qui « sonne bien » !

Tout comme vous portez un nom, votre entreprise doit posséder une dénomination sociale. C’est un point stratégique dans votre aventure entrepreneuriale : votre nom commercial signe votre identité. Soyez original et créatif ! Ensuite, rendez-vous sur le site de l’INPI pour vous assurer que le nom que vous avez choisi est disponible. Petite recommandation utile, déposez-y votre marque pour en acquérir le droit exclusif.

Déclarez votre activité et immatriculez votre entreprise

Vous êtes à présent en mesure de passer à la vitesse supérieure. Le centre de formalités des entreprises (CFE) devient votre unique interlocuteur. Il va centraliser toutes les pièces de votre dossier de création et les transmettre aux organismes concernés pour établir l’immatriculation relative à votre activité (numéros de SIREN et de SIRET, code APE, numéro de TVA intracommunautaire, etc.).

Ouvrez un compte bancaire

L’ouverture d’un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle n’est pas une obligation. Néanmoins, il permet de séparer distinctivement les flux de trésorerie professionnels et personnels. C’est un petit plus à ne pas négliger pour mieux appréhender la rentabilité de votre entreprise. Autre point important à noter, selon votre statut juridique, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel spécifique à votre activité peut être obligatoire. C’est notamment le cas pour la création d’une société ou d’une entreprise individuelle relevant du régime micro social.

Assurez votre entreprise

Nous sommes d’accord, c’est une formalité un peu rébarbative. Cependant, vous ne devez pas négliger cette étape. Selon l’activité de votre entreprise, la souscription d’une assurance est recommandée, voire obligatoire. Vous devez donc vous renseigner sur les obligations d’assurance liées à l’exercice de votre activité.

À présent, vous avez toutes les cartes en main pour vous lancer !

Tags : création d'entreprisedémarchesimmatriculationstatut